Les 7 choses que vous devez savoir sur le gui de Noël.

Le gui est une plante que l'on trouve couramment dans de nombreuses maisons près du sapin de Noël. C'est un symbole de romantisme. Notre guide, vous allez savoir tout sur cette plante qui est devenue une tradition de Noël. Son origine, son histoire, sa cultivation et sa méthode de décoration à Noël.

 

Où pousse le gui de Noël ?

Le gui de Noël pousse dans les branches des arbres - tels que le tilleul, le peuplier, l'aubépine et, surtout, le pommier cultivé. Il ne pousse jamais dans le sol et est semi-parasite. Comme de nombreuses plantes, elle produit sa propre nourriture en utilisant la photosynthèse, mais elle extrait également des minéraux et de l'eau d'un arbre hôte. Le gui de Noël est généralement disséminé par les oiseaux par le biais de leurs excréments qui se collent à l'arbre et les baies de gui consommées par l'oiseau commencent à pousser.

 

D'où vient la tradition du gui à Noël ?

La tradition de suspendre des branches de gui remonte aux anciens Druides qui croyaient que la plante portait bonheur et protégeait des mauvais esprits. Dans la mythologie nordique, le gui de Noël symbolisait l'amour, d'où l'origine de la coutume de s'embrasser sous le gui. Les Grecs de l'Antiquité utilisaient le gui en médecine pour soulager la douleur et traiter des affections telles que les ulcères.

Il existe jusqu'à 1 500 espèces de gui dans le monde. Pour beaucoup d'entre nous, la plus connue est le gui européen (Viscum album) qui est souvent utilisé pour décorer nos maisons à Noël.

 

Pourquoi les gens s'embrassent-ils sous le gui ?

Les cultures préchrétiennes considéraient les baies branches du gui comme des symboles de fertilité masculine. Le gui jouait un rôle important dans la cérémonie de fertilité druidique du chêne et du gui et les Romains associaient le gui à la paix, à l'amour et à la compréhension, et le suspendaient au-dessus des portes pour protéger la maison. Le gui a continué à être associé à la fertilité et à la vitalité tout au long du Moyen Âge et, au XVIIIe siècle, il a été intégré comme décoration aux célébrations de Noël.

La coutume de s'embrasser sous le gui est attribuée aux domestiques de l'Angleterre victorienne à la fin du 18e siècle. La tradition disait qu'un homme soit autorisé à embrasser toute femme se tenant sous les branches de gui, et que la malchance s'abatte sur toute femme refusant le baiser. Une variante de la tradition stipulait qu'à chaque baiser, une baie devait être arrachée du gui, et que le baiser devait s'arrêter après que toutes les baies aient été enlevées.

 

Le gui est-il toxique ?

Le gui de Noël ne vous tuera pas, mais il contient une protéine toxique appelée phoratoxine qui, si elle est consommée, peut provoquer de la somnolence, des troubles de la vision, des diarrhées, des vomissements et des convulsions. Il est également toxique pour les animaux. Veillez donc à ce que vos animaux domestiques n'en consomment pas. Malgré cela, le gui est une bonne source de nourriture pour la faune, les oiseaux mangeant les baies et les abeilles, papillons et autres insectes consommant le nectar.

 

Pouvez-vous cultiver votre propre gui de Noël ?

Vous pouvez cultiver votre propre gui en toute sécurité, à condition de bien réfléchir à l'endroit où vous le plantez et à l'impact qu'il peut avoir sur les autres plantes. Le gui absorbe les nutriments des arbres et la croissance du gui réduit le développement des branches. Les arbres plus âgés et plus grands sont capables de faire face au gui, mais les arbres plus petits et plus jeunes peuvent avoir des difficultés, ce qui pourrait réduire votre récolte de fruits ou causer un stress hydrique. Alors

 

Quelles sont les étapes de cultivation du gui de Noël ?

Cultivez votre arbre : Il n'est pas possible de faire pousser du gui sur toutes les espèces d'arbres. Les espèces d'arbres qui conviennent généralement sont l'aubépine, le prunellier, le sorbier, la plupart des variétés de pommes, les saules, le prunier, le tilleul et le peuplier. Essayez de choisir un arbre plus âgé pour avoir de meilleures chances de réussite.

Semez vos graines de gui : À l'aide d'une baie fraîche cueillie sur le gui, "semez" votre graine dans un coin ou un recoin de l'arbre sur lequel vous souhaitez qu'elle pousse. Il est préférable de choisir une branche plus épaisse qui bénéficie d'un bon ensoleillement. Détachez l'écorce et poussez la graine en dessous.

Prenez soignez du gui : Aucun soin n'est nécessaire. Si les graines germent, les plantes pousseront d'elles-mêmes. Le gui pousse très lentement au cours des 3 à 4 premières années, après quoi il devrait avoir produit quelques petites feuilles - soyez donc patient. Si le gui pousse trop épais, vous pouvez en éclaircir une partie pour éviter qu'il ne devienne trop grand et ne prenne le dessus sur l'arbre. De plus, en grossissant, il devient plus lourd et risque de casser la branche.

 

Comment fabriquer des décorations de Noël avec du gui ?

Le gui de Noël peut être coupé de son arbre hôte. Retirez les racines en taillant la branche du gui infestée à au moins 15 cm sous l'endroit où le gui est attaché. Portez des gants pendant la récolte ou lavez-vous les mains immédiatement après pour éliminer les toxines contenues dans les baies. ET réfrigérez les brins de gui fraîchement coupés pour les garder frais jusqu'à ce que vous soyez prêt à les utiliser.

Utilisez du fil de fer fin de fleuriste pour envelopper les extrémités des bouts de gui. Ajoutez ensuite des rubans pour la couleur et votre gui est prêt à être suspendu pour votre décoration de vacances. Ne suspendez pas les branches de gui directement au-dessus d'un chauffage, d'une cuisinière, d'une cheminée ou de toute autre source de chaleur, car le gui se dessècherait beaucoup plus vite, ce qui créerait un risque d'incendie. Et finalement, vaporisez les branches de gui avec de l'eau tous les jours pour qu'elles restent fraîches.

 

 

Articles Récents